Petit changement de route

D’aprĂšs le plan initial, aprĂšs ĂȘtre arrivĂ© en Turquie par le sud, j’Ă©tais censĂ© remonter jusqu’Ă  Istanbul par la cĂŽte Ă©gĂ©enne avant de traverser le pays longitudinalement. Mais suite au retard que j’ai pris ces premiers mois en m’amusant dans les Balkans, et Ă  cause de la saison hivernale Ă  venir, il fallait faire un choix: soit me dĂ©pĂȘcher de rejoindre l’Iran pour arriver vers Shiraz et le sud du pays Ă  l’hiver, soit, au contraire, bien prendre mon temps, devoir traĂźner presque, pour arriver en GĂ©orgie, oĂč je me serais arrĂȘtĂ© quelques mois histoire de passer la saison froide avant de continuer mon voyage au printemps prochain.

En arrivant en Turquie, la question de ce dilemme se posait encore, bien que j’aie commencĂ© Ă  accepter, sans en ĂȘtre certain, que j’allais devoir m’arrĂȘter en GĂ©orgie trois ou quatre mois. Mais de ce choix irrĂ©solu dĂ©pendait la direction dans laquelle j’allais rouler ce jour-lĂ : soit vers l’ouest pour Bodrum et Ä°zmir, soit Ă  l’opposĂ© vers Antalya. À Marmaris, j’ai donc pris une journĂ©e pour finalement arriver Ă  une rĂ©ponse. Durant cette journĂ©e, au grĂ© des mes discussions avec des serveurs, vendeurs, libraires, ou amis voyageurs, j’ai pris la dĂ©cision de m’orienter vers l’est tout de suite, sans remonter jusqu’Ă  Istanbul, avec un plein optimisme qui me permet de penser que j’arriverai Ă  complĂ©ter ce voyage sans devoir m’arrĂȘter pour l’hiver, ce qui marquerait une pause quelque peu illogique dans ce qui est premiĂšrement, rappelons-le, un voyage Ă  vĂ©lo, et qu’un vĂ©lo, ça veut rouler.

La nouvelle route jusqu’en Inde.

Je garde donc la merveilleuse ville d’Istanbul et le Caucase pour un futur voyage, et demain, cap sur l’est !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Google Translate »