Mardi 22 mars 2022

35km, 2h30

San Gottardo, Caprino Bergamasco, Bergamo.

RĂ©veil en bord de lac.

Il a fait très froid hier soir. J’ai mis toutes les couches possibles pour braver la nuit. Je reste Ă  dormir dans ma tente jusqu’Ă  ce que le soleil se lève au-dessus des montagnes. Puis je mange des fruits et des biscotti avant de faire mes bagages et m’en aller pour de nouveaux pĂ©riples.

Je me suis encore fait avoir par la deuxième dimension aujourd’hui; ce qui semblait ĂŞtre une route simple et plate s’est avĂ©rĂ© ĂŞtre une longue montĂ©e le long d’un plateau, sur un flanc de montagne. Bon, c’est moi qui ai choisi de longer les Alpes, je l’assume! Je m’approche de Bergamo, une ville que j’ai envie de visiter. J’hĂ©site un long moment puis dĂ©cide de prendre un hĂ´tel dans la ville, le premier de mon voyage. J’adore voyager en dĂ©pensant peu, ce qui m’amène Ă  l’aventure et aux rencontres insolites. Sur les dix premiers jours, j’ai dĂ©pensĂ© 34€, pour une moyenne de 3.40€ par jours, ce qui a seulement Ă©tĂ© possible grâce Ă  la gĂ©nĂ©rositĂ© d’Emanuela, Giorgio et Alexia, qui m’ont offert l’hospitalitĂ©. Aujourd’hui, en une journĂ©e, je dĂ©pense donc autant que tous ces dix derniers jours, ce qui ruine un peu ma propension frugale.

Une des choses Ă  laquelle je pense lorsque j’entends « Bergame » est la Suite Bergamasque de Debussy, dont fait partie le fameux Clair de Lune. Si je me souviens bien, la suite est inspirĂ©e d’un poème de Paul Verlaine, oĂą il est question Ă  un moment de bergamasque, qui est une danse.

ArrivĂ©e aux portes de la vieille ville. L’hĂ´tel que j’ai rĂ©servĂ© est entro le mura. C’est un petit Bed & Breakfast. ImmĂ©diatement en fermant la porte de ma chambre, je suis corrompu par le confort, et n’ai plus aucun second doute quant Ă  ma dĂ©cision: la propriĂ©taire a offert de laver tous mes habits, je peux bien nettoyer mes ustensiles de camping Ă  l’Ă©vier, me doucher aisĂ©ment, puis me reposer tranquillement sur le lit, au chaud, et gĂ©rer mon site avec le Wi-Fi. Quel plaisir! Je me dis que l’aventure frugale n’est pas incompatible avec l’aventure du confort, durant ce voyage. Je mets mon jeans et sort visiter la ville. Il y a peu de touristes, je visite la Basilica di Santa Maria Maggiore et le dĂ´me. Deux Ă©glises magnifiques, dont les intĂ©rieurs sont extravagamment mais justement dĂ©corĂ©s; partout oĂą je pointais le regard, il y avait une fresque, une statue, un vitrail, un Ă©norme tapis, ou un autre ornement ou objet saint. C’Ă©tait la folie. Et la lumière pĂ©nĂ©trait gracieusement par des endroits stratĂ©giques pour mettre la grandeur de ce tout en valeur, le faisant briller doucement.

Basilica di Santa Maria Maggiore.
r00004476169415812717159999
r00004533063937460047214692
r00004503703221324187806082
r00004603470036644756964113
R0000457
r00004613177000569322339603
previous arrow
next arrow
r00004476169415812717159999
r00004533063937460047214692
r00004503703221324187806082
r00004603470036644756964113
R0000457
r00004613177000569322339603
previous arrow
next arrow

J’ai ensuite continuĂ© de faire le tour de la ville en longeant la muraille, qui donnait une belle vue sur toute la rĂ©gion. Puis je suis descendu faire un tour dans le nouveau centre, mais c’Ă©tait inintĂ©ressant. J’ai goĂ»tĂ© les cannoncini, une pâtisserie en forme de petit cylindre que l’on fourre de crème vanille et que l’on saupoudre d’un sucre croustillant. Très bon!

Vue depuis la muraille.

Le soir, je sortis de ma chambre Ă  la recherche d’un restaurant oĂą manger. Après un aller-retour dans la via Bartolomeo Colleoni, oĂą se trouvent tous les restaurants de la vieille ville, j’optai pour Mimi, dont l’intĂ©rieur fort charmant attira mon attention. On me plaça vers l’entrĂ©e, aux tables pour les solo, qui Ă©taient un bar Ă  chaises hautes faisant face Ă  un mur oĂą Ă©tait disposĂ© un miroir longitudinal. Les produits locaux utilisĂ©s en cuisine Ă©taient arrangĂ©s sur des Ă©tagères de chaque cĂ´tĂ© de la salle: des paquets de flĂ»tes et de polenta, des pots de miel, des petites jarres de pâtes Ă  tartiner aux diffĂ©rentes saveurs ou de sauces diverses, etc. Le lieu Ă©tait dĂ©jĂ  bien plein et les serveurs Ă©taient animĂ©s Ă  courir sans cesse dans tous les sens. Je fus bientĂ´t rejoint par deux autres compères solitaires, Ă  ma gauche. Pour commencer, je commandai un petit verre de vino rosso local, et le dĂ©gustai lentement en laissant l’Ă©thanol attaquer doucement mes papilles. Puis, en attendant l’arrivĂ©e de mon primo piato, je versai un long et gĂ©nĂ©reux filet d’huile d’olive sur mon assiette et trempai sans Ă©quivoque le pane da forno della casa dedans. C’Ă©tait un pain Ă  la croĂ»te croustillante et la mie moelleuse juste comme il faut, et l’huile s’imbibait amoureusement dedans. Un dĂ©lice! Arriva ensuite ma polenta aux fromages fondus. Ă€ ce moment, l’alcool commençait Ă  faire effet et me montait rapidement Ă  la tĂŞte, faute de ma tolĂ©rance trop peu entraĂ®nĂ©e Ă  la substance. J’apprĂ©ciai particulièrement un des fromages dans la polenta, mais son nom restera Ă  jamais inconnu. Vint ensuite mon secondo piato, la spĂ©cialitĂ© locale au nom de casoncelli: des raviolis fourrĂ©s au fromage et Ă  la sauge. Ă€ ce moment, mes sens Ă©clataient et se libĂ©raient fantochement grâce au liquide magique. J’entendis distinctement le brouhaha de la pièce, si agrĂ©able et mĂ©lodieux, signe d’une bonne et vivante compagnie. Des regards fusaient de tout part, s’interceptaient, se comprenaient ou non; ça riait, ça gueulait mĂŞme par endroit, et pendant ce temps mon goĂ»t et mon odorat vivaient une intense expĂ©rience exotique, j’avalais rapidement toute l’assiette et repris une gorgĂ©e du nectar rubis. Je ne pouvais ensuite repartir sans prendre un de mes desserts favoris qui me titillait de la liste des dolce: le tiramisu. D’une onctuositĂ© somptueuse, celui-ci complĂ©ta splendidement mon expĂ©rience. C’est ainsi plein d’une petite joie lĂ©gère et simple que je rentrai Ă  l’hĂ´tel pour aller me coucher.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Google Translate »