Dimanche 17 avril 2022

58km, 4h02.

Tkon, Pakoštane, Pirovac, Vadice.

Bien et long dormi, mais fatigué. Attend ferry 3h. Roule. Grand lac. Très venteux ! Fatigué, galère, hitek

J’ai beaucoup et bien dormi, mais je me sens pourtant particulièrement fatiguĂ© Ă  mon rĂ©veil. JournĂ©e très venteuse; il faut se battre contre le vent et chaque kilomètre donne l’impression d’en ĂŞtre deux. Jour fĂ©riĂ©, c’est très calme et je ne croise que très peu de monde. Vers l’extrĂ©mitĂ© de l’Ă®le, Ă  Tkon, j’ai trois heures Ă  tuer avant le prochain ferry et je me pose au cafĂ© du port. La serveuse tente d’ĂŞtre charmante. Ferry, arrivĂ©e Ă  Biograd na Moru puis je longe le lac Vrana, plus grand lac de Croatie avec quatorze kilomètres de diamètre. Je m’approche du rivage, oĂą le vent vient de face droit depuis l’eau et ferme ley yeux tout en sentant la puissance extrĂŞme du souffle. Des grosses vagues forment des moutons qui n’arrĂŞtent pas de se casser et se recrĂ©er, et toute la vĂ©gĂ©tation a l’air d’ĂŞtre proche d’ĂŞtre dĂ©racinĂ©e. Aucun oiseau ne peut voler dans ces conditions. Je continue, et en fin d’après-midi je me sens clairement un peu malade; mon esprit est embrumĂ©, je me sens fatiguĂ© et j’ai une toute petite douleur pulmonaire. Je voulais camper mais dĂ©cide que je dois dormir au chaud et Ă  l’abris ce soir pour me reposer. Je prends une chambre Ă  Vodice et pĂ©dale jusqu’Ă  lĂ  sur une route qui semble interminable. Je mange dehors puis me couche et m’endors, pas assez rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Google Translate »