Mardi 21 juin 2022

31km, 2h04.

Rio, Patras.

Roule jusqu’au pont de Rio, qui relie le PĂ©loponnèse Ă  la Grèce continentale avec ses deux kilomètres de long.

Kato Vasiliki au loin.
Aperçu du pont de Rio.

Je n’Ă©tais pas sĂ»r de pouvoir le traverser Ă  vĂ©lo. En demandant un peu, c’est possible d’emprunter le trottoir piĂ©ton. Sinon, ça aurait Ă©tĂ© le ferry gratuit.

Sur le pont de Rio.

En arrivant dans Patras, je rencontre Jeremy, un Belge qui est parti en voyage Ă  vĂ©lo avec sa femme et ses deux enfants il y a trois ans et demi. Sa famille est rentrĂ©e il y a deux mois, et lui tenait Ă  terminer le trajet jusqu’ici. C’est les tous derniers kilomètres de son long voyage: dans quelques heures, il prend le ferry pour l’Italie oĂą on viendra le chercher en voiture. Il est dans un Ă©tat particulier et pĂ©dale très lentement, sans mĂŞme s’en rendre compte peut-ĂŞtre. Il sera bientĂ´t chez lui et ne sait pas trop Ă  quoi s’attendre. Confus, nostalgique, mĂ©lancolique, perdu, retrouvĂ©, il a en tout cas plein de mots de sagesse Ă  partager avec moi, accompagnĂ© d’un petit cynisme franco-belge obligatoire. Mon propre voyage, j’ai encore l’impression qu’il ne fait que commencer, que je n’ai mĂŞme pas dĂ©passĂ© le prologue, et je ne peux qu’imaginer comment il doit se sentir en ce moment.

Jeremy.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Google Translate »